Mon 1er voyage solo en France – Motivations, bilan et conseils

Vous l’avez peut-être vu passer dans mes stories Instagram: il y a 10 jours j’ai effectué un petit séjour de 3 nuits toute seule (avec Houdi – pour celles qui ne le connaissent pas, Houdi est mon petit Main coon de 8 mois que j’emmène partout avec moi!) en Camargue !
Cet article sera différent de mes articles voyages « classiques » avec bonnes adresse et guide des choses à faire, puisque justement je n’ai RIEN FAIT ! Du moins pas grand chose haha ! 
Mais j’ai tellement eu de réactions à ce sujet lors de mes publications que je trouvais l’idée d’un petit compte rendu sur cette expérience assez chouette.

Même si je ne suis pas partie très loin, pour moi qui suis introvertie et souffre d’anxiété sociale, partir seule n’était pas DU TOUT une évidence – et pourtant: même si j’y réfléchissais depuis quelques temps. J’en ai ressenti plusieurs fois le besoin, sans jamais comprendre vraiment pourquoi ni oser franchir le pas. Trouillarde jusqu’au bout ! 

À peine la rentrée entamée je me sentais déjà un peu en « burn out »; pas mal de problèmes familiaux, beaucoup de boulot… tout ça à fini par me convaincre: et je me suis enfin lancée pour une première tentative dont je suis revenue ravie, et plutôt fière de moi !

J’espère de tout coeur que mon témoignage sera inspirant pour celles et ceux que ce genre d’aventure attire, ou qu’il vous parlera un peu si vous êtes déjà adeptes !

▼▼▼
POURQUOI VOYAGER EN SOLO ?

Il y a je pense un tas de raisons pour voyager seul. Peut être tout simplement l’envie de partir en solitaire. Juste pour le fun, ou parce que le besoin s’en fait ressentir. Un long voyage peut servir à se recentrer sur soi-même, à réfléchir sur sa vie, faire une introspection.

Ensuite, ça peut être parce que tu n’as personne avec qui partir. Tu as envie de voyager, ok, mais tu es célibataire et tes amis n’ont pas la fibre du voyageur. Il peut aussi être difficile d’avoir ses congés au même moment. De plus, voyager avec des inconnus, via une agence spécialisée ce n’est pas ton truc.

Ou encore, les personnes que tu fréquentes n’ont pas la même façon de voyager que toi. Ton truc c’est sac à dos, auberges de jeunesse et randonnées, alors que pour elles le séjour idéal c’est plutôt valises à roulettes, hôtels trois étoiles et farniente sur la plage.

Voici pour ma part les 3 points principaux qui m’ont donné envie de sauter le pas:

Pour me retrouver et me ressourcer. Si je passe déjà beaucoup de temps seule au quotidien, les moments vraiment à moi, où je peux flâner et rêvasser, sont finalement assez rares: je suis généralement très occupée par mon travail, les réseaux sociaux, mes relations, et bien sûr les distractions de la vie quotidienne (penser aux courses, à faire à manger, aux taches domestiques, m’occuper de Houdi…). Là j’avais vraiment besoin de SOUFFLER ! Partir quand on vient de vivre une situation difficile (un décès, une rupture,…) c’est une bonne façon de prendre du recul, c’est partir et se rendre compte qu’il faut avancer malgré tout. Certaines personnes ont besoin d’être entourées et d’autres ont besoin d’être loin pour affronter cette douleur. Alors non, on ne fuit pas malgré ce que beaucoup peuvent penser, on essaye simplement de se changer les idées en utilisant une manière simple de la vie : voyager. C’est une forme de thérapie personnelle et c’est ma façon à moi de me ressourcer.

Pour grandir et mieux me connaitre. Rien de tel que des vacances en en solo pour dépasser ses peurs et son manque d’assurance. Une fois cette crainte de l’inconnu dépassée, vous parviendrez à vous découvrir une force, un courage et une soif nouvelle d’aventure. L’expression « se retrouver seul, face à soi-même » prend tout son sens quand on voyage seul. On ne peut pas se reposer sur les organisateurs d’un voyage de groupe ou ses compagnons de voyage. C’est nous qui prenons les décisions et on doit assumer les conséquences. C’est une façon de se découvrir, dans le sens où voit notre capacité à gérer la solitude, le stress, les imprévus, son indépendance et beaucoup d’autres qualités qui ressortiront… ou pas!

Pour ressentir la liberté; aller à son rythme et ne plus faire de compromis. J’ai pu savourer le goût suave de la liberté. Je me suis laissée enivrer dès le premier jour lorsque j’ai réalisé que je pouvais faire ce que je voulais, quand je le voulais et sans devoir rien à personne. Que ce soit pour me lever au lever du soleil, passer autant de temps que nécessaire sur une photo sans entendre râler derrière, prendre le diner au lit plutôt qu’au restaurant… peu importait parce qu’il s’agissait de mes décisions.  Un peu d’égoïsme, pour une fois ! Je pense qu’il est important de laisser une forme de liberté même dans son quotidien, on a tendance à devenir très dépendant de l’autre en couple alors que justement, se laisser respirer, c’est la clé du succès.


▼▼▼
BILAN DE CETTE PREMIÈRE EXPÉRIENCE

Eh bien je reviens des étoiles plein les yeux et le cœur rempli de souvenirs ! 

J’ai plein de souvenirs en tête qui ne me donnent qu’une envie : repartir dès que possible ! Je suis déjà à la recherche de ma prochaine destination – toujours avec Houdi 🙂 J’ai déjà un petit séjour booké en Avril haha ! Indice: lodge, foret, nature – bref on va kiffer !
Mais j’aimerai pouvoir partir avant donc je suis en pleine recherche d’un lieu ouvert en automne/hiver et qui accepte les chats. Toujours en France ou même en Europe: je ne suis pas une grande baroudeuse alors je commence tranquillement ! 

Je veux juste te dire que si toi aussi tu hésites à partir seule en voyage, que tu as peur ou que tu te dis que voyager en solitaire n’est pas pour toi, eh bien je te conseille quand même d’essayer. Prends juste un ou deux jours et pars dans une autre ville. Cela peut-être à une heure de chez toi comme à l’autre bout de la planète. Dans tout les cas, je suis certaine que cela te changera.


▼▼▼
MES CONSEILS POUR UN PREMIER VOYAGE SOLO


Je ne suis pas la personne la mieux placée pour vous donner des conseils universels sur le voyage solo, puisque l’avoir vécu une fois n’en fait pas ma spécialité ! Néanmoins, pour les personnes qui (comme moi auparavant) seraient tentées par le concept tout en ayant beaucoup d’appréhensions, voici quelques principes que je tire de ma propre expérience réussie:

1. Commencer petit pour son premier voyage solo.
Mon 1er conseil est de commencer par voyager dans une destination proche de chez vous, pourquoi pas dans la même région ou celle attenante, vous vous sentirez moins dépaysée et si vous êtes vraiment trop mal à l’aise vous pourrez entrer chez vous facilement. Pour éviter toutefois ce genre de scénario, prévoyez de partir un weekend ou quelques jours seulement pour un premier voyage solo. Inutile de sauter dans le grand bain direct! Si vous vous sentez prête à voyager un peu plus loin, ciblez une destination qui regroupe certains de vos centres d’intérêts et de vos passions. Vous vous sentirez plus à l’aise dans un environnement un peu familier.

2.
Prendre le temps de s’organiser.
Seconde astuce pour bien organiser son premier voyage solo : soyez prête. Oui c’est en effet très vague… Alors qu’est-ce que j’entends par là ? Prévoyez tout ce que vous pouvez en amont, valise, planning d’activités à faire une fois sur place et potentielles réservations. Tout ce qui pourra vous aider à vous sentir le plus en confiance et profiter de votre voyage sereinement. Attention toutefois à ne pas trop prévoir pour ne pas être déçue lors de votre voyage.  Personnellement, lors de mes voyages, je reste très flexible sur mes activités et le déroulement de mon séjour. Après tout, si tout ne se passe pas comme vous l’aviez prévu ce n’est pas la fin du monde. Quand vous vous remémorerez ce premier voyage solo ce n’est certainement pas la première chose dont vous vous souviendrez ou bien vous en rirez. D’autant plus que vous ne connaissez pas toutes les possibilités offertes par la destination dans laquelle vous vous rendez.  Vous aurez certainement listé les activités les plus touristiques mais qui sait, une fois sur place, vous rencontrerez peut-être des habitants heureux de vous faire découvrir la ville et ses secrets. Saisissez l’opportunité, votre voyage n’en sera que plus mémorable et vous aurez un œil bien moins touristique sur votre destination.  En cas de problème relativisez, il y a souvent des imprévus lorsqu’on voyage mais il y aura toujours quelqu’un pour vous aider sur place. 

3. Penser à la préparation mentale
« Mais qu’est-ce qu’elle raconte ? Qu’est-ce que ça veut encore dire ? Comment est-ce que je me prépare mentalement ? » Oui d’accord encore un titre assez vague je vous l’accorde mais j’arrive avec des explications !  Un premier voyage solo peut être assez stressant parce que voyager c’est une chose mais voyager seule c’en est une autre, surtout en tant que femme. Alors pour être prête on s’assure qu’en plus de nos valises notre cerveau l’est aussi et on aborde ce voyage avec envie plutôt qu’angoisse.  Personnellement, pour cela, je commence par faire la liste de toutes les choses qui me stressent, mes potentielles réticences à faire ce voyage et ce qui pourrait mal se passer. Une fois cela fait, je fais le point et j’essaye de trouver des solutions à ce que j’ai écrit mais surtout, je RELATIVISE.  Cette crainte tout en haut de ma liste n’est pas si terrifiante que ça finalement et ce truc qui m’angoisse n’est pas si insurmontable. Croyez-moi, vous êtes capable de bien plus que vous ne l’imaginez !!!  C’est aussi une des clés pour un voyage solo en toute sérénité : se faire confiance.  Plus vous vous sentirez confiante plus vous serez à l’aise. Votre instinct à souvent raison alors peut-être est-il temps de le suivre. Parfois, vous vous retrouverez même complètement seule et c’est là tout le but et le plaisir de ce voyage. En cas de stress ou de doute vous n’êtes jamais bien loin d’une personne pour vous aider si besoin.

4. Préparer sa valise en conséquence.
Après la préparation mentale vient une préparation tout aussi, voire pour certaines, encore plus compliquée : la valise. Je vous sens trembler à la lecture de ce mot. Ah la valise charmante source d’angoisse, d’énervement et finalement de résignation et d’abandon.  Je déteste tellement ça!! D’autant que je pense pour 2 quand je voyage avec Houdi ! Alors comment bien préparer sa valise ? L’astuce quand on part voyager solo c’est de prévoir une petite valise assez légère avec le strict nécessaire. Vous serez bien contente que votre valise fasse le poids d’une plume lorsque vous devrez la hisser au-dessus de votre tête pour la mettre sur une étagère dans le bus ou le train.  Préparez-la avec les indispensables selon la destination dans laquelle vous vous rendez. Chaussures de rando, maillot de bain ou après-skis, tenue de soirée (sait-on jamais), brosse à dents et kit de secours tout y est. Pour le reste, vous ne partez pas non plus dans une contrée sans civilisation, vous trouverez certainement une supérette pour combler vos oublis. Pensez aussi à faire une copie de vos documents importants ou pièce d’identité, ainsi vous en aurez toujours une version sous la main en cas de perte ou de vol (eh oui ce sont malheureusement des choses difficiles à anticiper). Gardez ces copies bien au chaud dans votre valise ou en version numérisée dans votre portable. Pour un voyage en France cela reste moins problématique qu’un séjour à l’étranger mais peut s’avérer très utile.

5. Mettre son quotidien entre parenthèses
C’est votre premier voyage solo, votre toute première expérience. Elle sera quoi qu’il arrive inoubliable, mais voici une astuce qui vous permettra d’en profiter d’autant plus. Détachez-vous de votre quotidien. Vous partez en voyage solo, vous êtes en vacances, avec pour seul mot d’ordre : profiter. Et pour profiter pas question de penser boulot, ni d’être hyperconnectée. On pose le téléphone, on ne répond plus aux mails du travail aussi importants qu’ils soient. Vous êtes en vacances, c’est votre moment.  Prévenez votre famille que vous ne serez plus disponible pendant votre voyage, dites leur que c’est pour vous immerger au maximum et voir une vraie différence avec votre quotidien, je suis certaine qu’ils comprendront. Vous aurez d’ailleurs, bien plus de plaisir à partager avec eux anecdotes et photos, à votre retour, plutôt que si vous leur racontez votre journée chaque soir dans les moindres détails. 
Concernant le travail, oui je sais c’est dur, vous pensiez avoir bouclé ce dossier avant de partir mais vous vous retrouvez finalement en plein dedans vendredi à 18h et super stressée à l’idée de partir et de le laisser en plan. Un conseil pour éviter ce genre de situation, ne vous lancez pas dans de gros projets ou lourdes tâches une semaine avant de partir. Vous voyagerez plus sereinement si vous n’avez pas commencé la tâche plutôt que si vous êtes partie en plein milieu.

6. Musique, livres, films juste au cas où…
Même si on est amené à rencontré du monde, il arrive tout de même d’avoir des moments de solitude… Prévus ou non. Pour anticiper tout cela, j’avais chargé mon ordinateur et mon téléphone de musique et de films et embarqué quelques livres dans mon sac à dos. Pour ma part, je trouve qu’avec un livre, on est toujours bien accompagnée. J’en avais pris 3 avec moi pour 4 jours  et je les ai tous finis 🙂 Quoi de mieux que la lecture pour se changer les idées et pour avoir un beau moment juste pour soi? Si la solitude pèse trop, il y a toujours le Wi-Fi et le téléphone, mais dans ces moments, j’aime me rappeler les raisons qui me poussent à voyager seule et, normalement, il n’en faut pas plus pour que je me sente tout de suite plus confortable avec l’éloignement. Au final j’ai du regarder 2 ou 3 épisodes sur Netflix pas plus.

7. Se dire que l’on peut toujours rentrer
Pourquoi se mettre la pression ? On ne peut pas savoir si le voyage en solo est taillé pour nous sans avoir essayé. Moi je me suis toujours dit que je pouvais rentrer à n’importe quel moment et que ce ne serait surtout pas un échec parce que la réussite est déjà dans le fait d’avoir essayé !

Le voyage en solo reste associé, dans certains pays et pour certaines personnes, au « voyage de célibataire »… avec toutes les connotations que ça peut avoir. Pourtant je suis en couple!!! Le voyage solo a une vraie valeur, ce n’est pas un voyage au rabais que l’on fait « par défaut »… alors n’ayez pas peur de vous lancer. Vous vivrez sûrement une expérience très différente de celle que vous pourriez vivre en couple ou entre amis et elle vous apportera tout autant !

Je vous souhaite un super voyage !

Vous avez déjà voyagé seul ? Est-ce un mode de voyage que vous appréciez ou au contraire qui vous rebute ? Avez-vous de bons (ou mauvais) souvenirs d’un voyage solo ?

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *